Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rencontre avec Jean-Marie Défossez - 20/02/2009

                     "Avoir un regard sur le monde extérieur,  
                      lier les hommes les uns aux autres."
                                   Jean-Marie Défossez


La classe de 3e4 a vécu un moment privilègiè avec l'auteur Jean-Marie Défossez pour ses deux romans sélectionnés dans le prix littéraire Albert Camus : "Envol pour le paradis" et "Les enfants soldats".






   La rencontre a débuté par la lecture de trois extraits
     réalisée par trois élèves.








Une discussion passionnante de deux heures a suivi entre l'auteur et les élèves.

L'auteur a commencé par interroger les élèves sur l'intérêt d'un livre.

                     "Qu'est-ce qui fait qu'un livre devient vivant et nous parle ? "

Le sens d'un livre, c'est tout simplement "sa capacité à éveiller des émotions". Comme le souligne l'auteur, plus les écrivains glisseront des émotions, de toutes sortes, plus les lecteurs auront la capacité d'avoir de l'empathie pour d'autres vécus. "Vous découvrez alors des histoires, des contextes que vous ne connaissiez pas. Cela vous amène à avoir un regard large et curieux. " Des qualités qu'il faut approfondir de nos jours.


                                                 "Les enfants soldats"



La discussion a abordé le thème très difficile du roman "les enfants soldats".

Les paroles des élèves sont spontanées et reflètent leurs interrogations.

Lucille "ça fait peur de savoir que cela existe."

Maud " Les enfants sodats sont confrontés à des horreurs !"

Leïla " ce qui est impressionnant, ce sont les conséquences que cela peut avoir sur les enfants soldats".



                                                  Cette prise de conscience est l'objectif de l'auteur.

Jean-Marie Défossez revient sur ce thème difficile des enfants soldats, de l'enrôlement de ces jeunes adolescents, de la psychologie déployée par les chefs de guérillas. On peut alors "être effondré d'être humain en voyant ces adultes manipuler les enfants!" 
Les élèves ont du mal à comprendre comment les enfants soldats obéissent à leur chef et surtout pourquoi ?L'auteur explique les stratégies employées tant dans la violence des menaces (menaces de tuer la famille) que dans les drogues ou alcools utilisés pour manipuler. Des dépendances au service de la violence, sans réfléchir.

"Traumatisés, ces enfants sans peur ni hésiation sont alors les meilleurs des tueurs !"

Les élèves n'étaient pas restés insensibles à la lecture du roman. Découvrant ce sujet, ils étaient restés perplexes. Inutile de dire que suite à cette rencontre, certains seront probablement militants, révoltés de cette violence. Même à cette échelle infime, le pari d'éveiller les consciences engagé par Jean-Marie Défossez est réussi.

                               Ce rendez-vous s'est terminé par une remarque de l'écrivain à méditer :
                "Lire, se laisser glisser dans l'émotion, connaître la richesse à l'intérieur de soi pour avoir
                                     conscience de ce que le monde peut devenir et ce que l'on fait de lui."



                                   Merci encore à Jean-Marie Défossez pour ce moment unique !


[pour en savoir plus sur l'auteur : http://jmdefossez.canalblog.com/. Vous pouvez également consulter la rubrique Prix Marguerite Audoux de ce blog, l'auteur étant le lauréat 2008.]