Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brèves de l'actu par des collègiens : 08/04/2011

 Brèves de l'actu par  Clément J. et Ophélie S.,  élèves de 4e

AFRIQUE – L’interdiction du commerce de l’ivoire maintenue

Réunie à Doha, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d'extinction (Cites) s’est penchée sur la question de l’interdiction du commerce international de l’ivoire, en vigueur depuis 1989.

Soutenues par les pays d'Afrique australe, la Tanzanie et la Zambie militaient pour un assouplissement de cette interdiction, demandant l'autorisation de vendre leurs stocks d'ivoire prélevé sur les animaux morts naturellement depuis cette date, ce qui pourrait rapporter 20 millions de dollars à la seule Tanzanie.

Au grand soulagement des associations écologistes, la Citesréunie au Qatar a rejeté cette demande craignant que cet assouplissement crée un appel d’air et favorise le braconnage.

Source : http://enviro2b.com


 

La détresse sans fin des rescapés du tsunami au Japon

Près d'une semaine après la disparition de leurs maisons emportées par le tsunami, la vie des quelque 1.000 survivants du petit port de pêche d'Otsuchi ne tient toujours qu'à un fil.

LES RESCAPÉS DU TSUNAMI AU JAPON EN DÉTRESSE

Sans eau ni électricité, avec un stock de nourriture qui s'amenuise de jour en jour, les survivants viennent chercher un peu de compagnie et de chaleur dans l'un des trois centres d'accueil situés en périphérie de ce qui était jusqu'au 11 mars dernier une ville.

De nombreux villages, hameaux, villes situées le long de la côte nord-est du Japon ont été submergés par les vagues du tsunami qui a suivi le puissant séisme de magnitude 9.0 sur l'échelle de Richter vendredi dernier.

Si le bilan officiel fait état jusqu'à présent de moins de 5.000 morts, des milliers de personnes sont encore portées disparues.

"On ne peut pas se laver les mains ou le visage", raconte Katsu Sawayama, 72 ans, assise au centre du gymnase du collège, l'un des plus grands centres d'accueil de la ville dont plus de 17.000 habitants manquent encore à l'appel.

Alors que les regards de la communauté internationale sont tournés vers la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi qui semble échapper à tout contrôle, les opérations de sauvetage et humanitaires peinent à décoller.

A l'image de dizaines de milliers d'habitants de la région du nord-est, les rescapés d'Otsuchi n'ont nulle part où aller.

Les produits alimentaires distribués suffisent à peine à les nourrir: la moitié d'un bol de riz et un petit bol de soupe de miso font figures de luxe quand une tranche de pain peut servir à nourrir trois membres d'une même famille.

 

source http://fr.news.yahoo.com/

 

Le Japon sauve sa soupe… mais pas les requins

Si la question du thon rouge a fortement mobilisé l’opinion publique avant l’ouverture de la Conférence de la Cites, réunie à Doha, le sort de beaucoup d’autres espèces menacées est discuté actuellement au Qatar dans une relative indifférence. La Cites a refusé de protéger plusieurs espèces de requin menacés d'extinction, comme le requin-marteau.

 

Coalition asiatique menée par le Japon
 Soutenu notamment par l’Indonésie et la Chine, grands consommateurs également de soupes à base d’ailerons de requin, le Japon est parvenu jusqu’ici à bloquer, au Qatar, toute réglementation limitant la pêche et le commerce de ses grands poissons, pourtant en grand danger.

 

Source : http://fr.news.yahoo.com/

 

 

N'hésitez pas à réagir à cette actualité !

 

Clément et Ophélie